Maßgeschneidert - 48Std Lieferung Schweizweit

Premium Saft Abos & Detox Kuren

Kaltgepresst, 100% Bio, Natürlich, Roh - Superfoods & Adaptogen Pflanzen

acai
30 May 2018

acai

Si vous avez Instagram et que vous suivez une ou deux Foodies, vous n’êtes surement pas passé à côté de l’açaï en tout cas sous sa forme magnifique de bowl.

En fait l’açaï est un palmier qui pousse en Amérique centrale et du Sud dans la région amazonienne ainsi que dans la zone des marécages et des plaines inondables mais il n’est produit essentiellement que du coté brésilien. Ses fruits sont des petites baies rondes de la taille d'un raisin qui sont vertes lorsqu'elles sont immatures et qui deviennent  violet foncé ou pourpre lorsqu’elles murissent. Le jus d'açaï est visqueux et contient environ 2,4% de protéines et 5,9% de lipides. Sa pulpe contient environ 4% de protéines et 12% de lipides et des micro-nutriments comme les vitamines A, C et E, le calcium, le phosphore, le fer, la thiamine ( ou vitamine B1), des polyphénols et les anthocyanes. Ces derniers sont de puissants antioxydants de la famille des flavonoïdes.

Les baies sont traditionnellement consommées crues et en jus par les indigènes d’Amazonie. Récoltées à la main, elles sont rares et leur production naturelle est faible. De plus, elles sont si fragiles qu’il est impossible de les faire voyager en dehors du Brésil sous leurs formes originelles car elles se détériorent après seulement 24 h. Elles sont donc en général congelées immédiatement après leur récolte pour ensuite être déshydraté.

La production d’un produit alimentaire étant généralement proportionnelle à sa notoriété celle ci a donc explosé ces dernières années et comme toujours, lorsqu’un produit brut arrive aux USA il ne tarde pas à être transformé. 

C’est ainsi que vous pouvez à présent trouver sur le marché, de l’açaï sous forme de gelée, de sirop, de crème glacée, de liqueurs, de boissons énergisantes et une variété d'autres boissons, même comme colorant alimentaire…

Alors quand est-il vraiment des ses propriétés anti oxydantes sous ces différentes formes et pourquoi en consomme-t-on partout maintenant ?

 Une mode de consommation n’arrive jamais par hasard et résulte bien souvent de publications de recherches scientifiques ne tombant pas dans l’oreille d’un sourd. L’açaï a donc gagné en popularité en Amérique du Nord après avoir été promu à partir de 2005 par Nicholas Perricone, professeur de médecine américain, dermatologue et nutritionniste qui à écrit des livres, principalement sur les sujets de la perte de poids et le maintien de l'apparence de la jeunesse. 

Ce professeur a donc décrit l’acai comme un des fruit ayant le plus fort effet anti-âge sur l’émission d’Oprah Winfrey… forcement ça éveille l’intérêt les foules !

Dés lors, la baie d'açaï a été commercialisée comme complément alimentaire. Les entreprises vendent des produits de baies d'açaï sous forme de comprimés, de jus, de smoothies et de boissons instantanées. Si vous tapez açaï dans Google vous aurez forcement envie d’en manger en lisant les nombreuses vertus qui lui sont attribuées. En dehors de sa capacité anti-oxydante, des allégations de santé telles que: aider à combattre les maladies cardiaques, aider les gens à perdre du poids, prévenir le vieillissement, arrêter le cancer, améliorer les performances sexuelles, améliorer la digestion, améliorer le sommeil, améliorer l'arthrite et améliorer la santé en général sont citées.

Evidemment comme beaucoup d’aliment peu d’études scientifiques viennent prouver toutes ces allégations et il existe des rapports contradictoires concernant la quantité d'antioxydant dans les baies d'açaï allant de niveaux moyens à élevés d'antioxydants. 

Finalement en cherchant bien on arrive tout de même à trouver des études intéressantes qui viennent étayer certaines de ces allégations de santé.

 Les premiers résultats montrent en effet que les baies d’açaï font partie des fruits qui possèdent le plus d'antioxydants, lesquels combattent le vieillissement prématuré. Ces baies sont aussi riches en fibres, et c'est un aliment très énergétique, conseillé aux sportifs.  A Rio les athlètes ne jurent plus que par ça ! 

 On observe que la consommation d’un repas riche en flavonoïdes de baies d’açaï est associée à une amélioration de la fonction vasculaire et à une réduction du statut antioxydant global chez des personnes en surpoids et en bonne santé.

Les effets bénéfiques pour la santé des baies d’açaï sont dus, en grande partie, à leur richesse en anthocyanidines et à leurs propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Les anthocyanidines ont ainsi démontré leur capacité à protéger les petits et gros vaisseaux sanguins dans toute une série de situations incluant, entre autres, des niveaux de sucre sanguin élevés responsables des complications du diabète.

 

Lorsqu’une inflammation intervient dans les capillaires, des enzymes et des radicaux libres endommagent les tissus conjonctifs et provoquent des infiltrations dans les tissus alentours. Les anthocyanidines exercent dans ce cas leur effet protecteur en neutralisant les enzymes destructrices et les radicaux libres. Ensuite, ils réparent les protéines endommagées dans les parois des vaisseaux capillaires. Des essais sur animaux montrent qu’une supplémentation en anthocyanidines prévient efficacement l’inflammation et les lésions qu’elle peut entraîner sur les vaisseaux sanguins.

 

Une autre étude a observé cette fois les effets de la consommation d’un repas riche en açaï sur la fonction vasculaire de personnes en surpoids. Vingt-trois hommes en bonne santé mais en surpoids, âgés de 30 à 65 ans ont complété une étude croisée, randomisée, en double aveugle et contrôlée. Les volontaires ont consommé un smoothie à base d’açaï ou un smoothie de contrôle en même temps qu’un petit déjeuner riche en graisse.

 

La consommation du smoothie à base d’açaï apportant 694 mg d’anthocyanidines en même temps qu’un repas riche en graisse a produit deux heures plus tard une amélioration de 1,4 % de la vasodilatation dépendante du flux sanguin contre 0,4 % avec le smoothie de contrôle. Une amélioration de 1 % de la vasodilatation dépendante du flux sanguin réduirait le risque cardiovasculaire de 13 %. Le statut antioxydant a également été amélioré par la consommation d’açai.

 

Ainsi cette dernière étude suggère que la consommation d’açaï est associée à une amélioration de la fonction vasculaire susceptible de diminuer le risque d’incident cardiovasculaire. D’autres études devront être entreprises sur un échantillon plus vaste pour évaluer l’effet d’une consommation régulière.

 

Il y a donc au moins une certitude, consommer de l’açai permet de faire le plein d'antioxydants. Ce super fruit aide donc à lutter contre la dégénérescence cellulaire : vieillissement cutané, cancer, etc. Un essai clinique de 2006 a même démontré que ces baies avaient le pouvoir de tuer des cellules cancéreuses en culture (UF's Institute of Food and Agricultural Science) 

 

Les baies d’açaï sont aussi riches en oméga-3 et oméga-6. Elles aident ainsi à lutter contre le mauvais cholestérol et favorise la production du bon. Autre argument qui vont  donc dans les sens de la diminution des risques d'affections cardiovasculaires. 

 

Les baies présentent aussi un taux de fibres intéressant ce qui permet donc rééquilibrer la flore intestinale et d’améliorer le transit. 

De plus elles sont aussi riches en vitamine B, C et E, un concentré d'énergie pour le corps. 

 

Mais même si le fruit de l'açaï reste une baie intéressante à consommer, son engouement impressionnant n'est pas proportionnel à ses qualités nutritives.

Des produits plus proches de nous, ou du moins plus facilement disponibles, apportent tout autant de bienfaits santé, comme : le raisin, la fraise, la myrtille ou la canneberge.

Leur pulpe renferme autant, voire davantage, d'antioxydants. 

La réputation de l'açaï en tant que "fruit renfermant le plus d'antioxydants" est donc à prendre avec des pincettes. 

 

En effet quel est intérêt finalement de manger des fruits riches en antioxydant venant de l’autre bout de la planète si c’est pour s’oxyder avec la pollution que leur transport génère ?

 

Finalement nous n’aurions peut être pas besoin d’autant d’anti oxydant si notre environnement était moins pollué … Alors commencions  peut être déjà par manger les délicieuses baies violettes ou rouge foncées qui poussent vers chez nous

 

Si vous désirez tout de même en consommer de temps en temps sachez bien que son succès est tel que sa commercialisation génère forcement quelques abus. Il faut tout d'abord prendre garde aux produits achetés. En effet, ils peuvent vanter des mérites inexistants, comme l'effet minceur, être d'une piètre qualité, à l'instar des jus d'açaï coupés avec d'autres jus de fruits  et plus grave, certains compléments alimentaires peuvent être néfastes pour la santé. 

 

 

Le business de l'açaï représente un problème pour les populations d'Amazonie. Son succès a fait grimper les prix à tel point qu'elles n'ont plus les moyens d'en acheter. Cette baie autrefois consommée par tous est devenue un produit de luxe, essentiellement destinée à l'exportation. 

 

Pour bien consommer l'açaï  il faut donc éviter d'acheter les fruits frais car ce n'est pas un aliment très responsable.

Préférez donc le sous sa forme de jus mais lisez bien l’étiquette avant !

 

? Valya utilise de l’acai congeler sur place et déshydrater afin de  vous garantir un effet anti oxydant des plus puissant.