Fabriqué sur Commande - Livraison 48h Dans Toute La Suisse, Avant 09:00

Cure de Jus Premium & Programmes Santé Détox

Pressé à Froid, 100% Bio, Naturel, Cru - Superaliments & Plantes Adaptogènes

LES CALORIES – MYTHE DES TEMPS MODERNES ?
10 May 2017

LES CALORIES – MYTHE DES TEMPS MODERNES ?

Si vous êtes une femme, il y a fort à parier que vous ayez déjà essayé de vous soumettre à ce sympathique exercice de calcul mental qu’est le comptage des calories. De plus en plus d’hommes s’y sont mis également.

Mais hormis entretenir une certaine forme cérébrale, le comptage des calories sert-il vraiment à quelque chose ? La question a le mérite d’être, si on y réfléchit : y a-t-il des régimes minceur hypocaloriques qui vous aient vraiment aidé(e) à perdre du poids durablement ? La plupart d’entre vous savent d’expérience que ce n’est pas le cas.

Au-delà de la dure bataille contre la faim, la science nous fournit des explications simples sur le pourquoi de la chose : notre métabolisme de base (fonctionnement de notre corps sans effort physique particulier) s’adapte à notre ration alimentaire au bout de quelques semaines. Si l’on réduit sa ration alimentaire, en quelques semaines, le métabolisme de base se réduit lui aussi (frilosité, tension basse, digestion ralentie …), et il brûle donc moins de calories. L’inverse se produit si l’on augmente sa ration alimentaire.

-          Mais le sport, alors ? Si je mange moins ET que je fais du sport ?

Il y a de l’idée derrière cette approche, mais elle pêche en deux points : 1/La dépense calorique par le sport est faible en comparaison de celle du métabolisme de base.
Cela signifie que pour vraiment faire la différence en termes de calories brûlées, il faudrait faire énormément d’exercice. 2/La pratique du sport ne résoudra guère le problème qu’est en lui-même le ralentissement du métabolisme.

-          Mais alors, n’y a-t-il point de salut pour les personnes en surpoids ?

Premièrement, le « poids », l’apparence physique, devrait être une préoccupation secondaire à la bonne santé. Deuxièmement, les gens en bonne santé ne sont pas en surpoids. C’est donc la santé qu’il faut viser, et la perte de poids suivra tout naturellement.

-          D’accord, je veux bien viser la santé, mais comment ?

Vous le savez, il existe plusieurs clés de santé : alimentation, exercice physique, sommeil, soleil, respiration, limitation du stress, … L’alimentation est sans doute la clé qui a le plus d’influence sur le poids, alors la question est : comment améliorer son alimentation ? Là encore, vous connaissez probablement la réponse : une abondance de fruits et légumes crus.

-          Développez, je vous prie !

Avec plaisir :
L’alimentation moderne comprend une majorité de produits cuits et/ou raffinés (farines raffinées, sucre raffiné, …), une importante ration carnée, et à cela vient souvent s’ajouter une jolie collection d’additifs alimentaires. Cette alimentation pose deux problèmes majeurs : 1/Elle est source importante de toxicité et 2/Elle est pléthorique en macronutriments (glucides, lipides, protéines), mais carencée en micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments, …) et autres facteurs vitaux.

C’est pour ces deux raisons que beaucoup de gens sont en surpoids : 1/La toxicité en provenance de l’alimentation est importante, et donc le corps (qui de surcroît est surmené : manque de sommeil, stress) n’a plus la faculté de tout évacuer : il va donc, chez la plupart des gens, piéger les toxines, et ce dans des corps gras. 2/Avec un ratio micro/macronutriments trop faible, afin de satisfaire ses besoins en micronutriments, il faut manger beaucoup plus de macronutriments que nécessaire, ce qui amène directement à du stockage de graisse (pas dans le cas des protéines, mais celles-ci, en grande quantité, amènent plutôt la toxicité). Les fruits et légumes crus ont un ratio micro/macro beaucoup plus grand, et il est très difficile de dépasser nos besoins physiologiques en les consommant.

-          Donc il faudrait plutôt manger mieux que manger moins, si j’ai bien compris…

C’est tout-à-fait cela. C’est une approche plus large, plus efficace et plus plaisante. Essayez-donc, et exercez ailleurs votre calcul mental !